Le blogue d'Émilie Fournier

mai 2014

Marième est le beau monde culturel guenille-et-cie

30 mai 2014

Marième - Petit Tonnerre
1

Je connais Marième depuis quelques années, back in the days universitaires à Laval, où on a toutes les deux étudiées en comm.

J’ai toujours été fascinée par cette fille, pour utiliser une de ses expressions fétiches :  «je la feelais» celle-là! Elle a tous les talents, est maman de jumeaux et a toujours une attitude de championne, mais une championne qui est vacances. Marième, c’est l’incarnation du cool, point barre.

Même quand elle est sur les ondes de TVA pour Québec par coeur ou au bulletin de nouvelles, elle sait comment garder ce facteur unique, décontracté, sans jamais être trop excentrique. Bref, c’est une yoda du style. Elle maîtrise le sien à la perfection.

Comme la belle vient tout juste de sortir un 2e album solo, Petit Tonnerre, je me suis dit que certaines tenteront certainement de s’inspirer de son style en la voyant un peu partout, en promo ou en show.  (suite…)

Lire la suite

Manucure et disco ou comment Essie saved my life les-petits-pots non-classe

27 mai 2014

Image-1
0

Non, hier soir, ce n’est pas «a DJ that saved my life» comme le chantait Indeep dans les années 80. C’est cette gentille Essie qui est plutôt venue à ma rescousse.

Mise en contexte : je suis une lover assez intense de vernis à ongles. J’en ai un plein panier avec beaucoup de teintes en double; du genre bleu azur en formule extrême résistante, en Dry Fast et  en «ben vieux qui traine sous les autres vernis». Malgré mon amour du petit pot de couleur, je suis aussi une TRÈS grande gaffeuse avec de TRÈS longs bras qui s’accroche partout. Donc, je n’arrive JAMAIS à me faire une manucure qui fait du sens : trop de vernis, ça dépasse, je m’arroche, je remets du vernis, il y en a trop, ça ne sèche pas, j’abdique, me mets au lit et me réveille avec des plis de draps étampés sur mes ongles. #TotalFail. (suite…)

Lire la suite

Espace Kiliwatch ou pourquoi je veux déménager à Paris guenille-et-cie tranche-de-vie

12 mai 2014

Kiliwatch
0

Récemment, je vous ai délaissés, chers lecteurs, pour des vacances à Paris. Une semaine de pur bonheur partagée avec l’homme qui fait battre mon coeur. Je sais, je suis gâtée pourrie.

Pas que je veux me plaindre, mais pour vrai, je suis tombée en amour avec quelques boutiques parisiennes et j’ai depuis l’impression qu’aucune boutique chez moi saura répondre à mes besoins (OUI! j’ai toujours BESOIN de nouvelles fringues.). (suite…)

Lire la suite